Accueil > Les conseils Sérélia > L'aménagement de la maison pour les seniors

Retour

Aménagement de la maison pour personne âgée

Avec 2/3 des accidents qui se produisent à l’intérieur de la maison à partir de 75 ans, l’aménagement de la maison chez les personnes âgées est primordial pour éviter certains de ces accidents.

Les conseils Sérélia téléassistance : l'aménagement de la maison
La chute est le 1er accident mortel chez les personnes âgées.

Aujourd’hui, les accidents de la vie courante (AcVC) représentent 21 256 morts dont plus de 16 832 chez les plus de 65 ans. 1/3 des personnes âgées de plus de 65 ans sont victimes d’au moins une chute dans l’année. 9 334 personnes sont décédées d’une chute en 2017, 8 572 avaient plus de 65 ans. Malgré cela, 2/3 des personnes âgées pensent que la chute n’est pas mortelle. Lorsque celle-ci arrive, 20 à 30% des plus de 65 ans ont une perte ou une diminution d’autonomie.

Les causes de chute dépendent soit de l’environnement, soit de la personne. C’est pour cela qu’il est essentiel de changer ses habitudes et d’aménager son espace de vie quotidien.

Tout d’abord, il s’agit de repérer les situations à risque, notamment les marches à l’intérieur et à l’extérieur de la maison, les sols glissants ou les sols avec tapis, les longs couloirs sans rampe d’appui, les fils électriques au sol, les sols en mauvais état…).

Pour réduire la probabilité de survenue d’une chute, quelques solutions existent telles que : la cire ou le carrelage antidérapant, dégager les espaces de circulations, s’assurer que les escaliers, et les marches à l’extérieur, possèdent une rampe et sont en bon état. Installer des barres d’appui dans la salle de bain, les toilettes et les longs couloirs. Pour éviter toutes chutes, pensez aussi à retirer ou fixer les tapis au sol. Vous pouvez matérialiser la 1ère et dernière marche de l’escalier et installer la table du salon au milieu de la pièce pour s’en servir d’appui en cas de besoin.

4 gestes simples pour éviter les chutes

• Eliminer les obstacles
• Prévoir des points d’appui
• Eliminer les risques de glissades
• Eclairer les endroits sombres

De nombreux autres dangers existent dans la maison : petit inventaire pièce par pièce afin de repenser son logement...

La cuisine :c’est le lieu de nombreux dangers. Il est important qu’elle soit bien rangée et optimisée. Les rangements doivent être facile d’accès, les produits lourds sont placés à hauteur d’homme pour éviter de s’élever ou de se baisser. Enfin, les produits dont l’utilisation est récurrente sont à proximité.

Il est important de prévoir des tables et des chaises à bonne hauteur avec des patins anti glisse, et placer de préférence la table au centre de la pièce pour qu’elle serve, le cas échéant, de point d’appui.

On peut préférer également une plaque vitrocéramique ou à induction équipée de commandes ergonomiques. Si on opte pour une gazinière : il est important de contrôler l’arrivée du gaz avec une manette facile d’accès. Concernant les équipements de la cuisine, le four possède une porte isotherme. Privilégier un robinet mitigeur avec un thermostat général produisant une eau à 60°C maximum. Favoriser des plaques vitrocéramiques ou à induction pour éviter les brulures. Les prises électriques sont à hauteur proche des interrupteurs.

La salle de bain doit être équipée de tapis anti dérapant et/ou de carrelage anti dérapant. Un siège peut être placé au fond de la baignoire mais on préfère une douche dite « à l’italienne ». Une barre d’appui et un siège de douche seront nécessaires à une toilette en toute sécurité. Enfin, la cuvette des WC doit être adaptée à la taille grâce à un rehausseur.

Des aménagements sont aussi réalisables dans la salle de bain en plus de ce qui a été énoncé précédemment concernant la chute. Equiper la porte de la salle de bain d’une serrure ouvrable de l’extérieur et une porte avec le sens d’ouverture inversé (ouverture en tirant vers soi).

La chambre :le lit doit être placé de façon à y accéder de chaque coté et à bonne hauteur pour qu’il ne soit pas trop difficile d’en sortir. On peut installer un va et vient facile à allumer pour éclaire l’espace surtout la nuit, ou encore un chemin lumineux marquant l’accès aux toilettes.

Le salon :la circulation doit être facile sans tapis ou bien fixés au sol. Le canapé ou le fauteuil devront être à bonne hauteur, confortable et disposé d’accoudoirs pour se relever.

D’un point de vue global : doter le logement de volets électriques ou alors facilement fermables de l’intérieur de la maison est un important. Les accidents domestiques peuvent être également liés des facteurs comme l’éclairage, ou plus largement, l’électricité. L’électricité représente ¼ des incendies d’habitations. Il faut alors s’assurer que l’éclairage est suffisant dans toutes les pièces, que les prises et fils électriques ne soient pas défectueux. Enfin, il est nécessaire de disposer suffisamment de prises de courant dans la maison pour éviter le recours aux multiprises.

Des solutions existent pour financer ces travaux !

Des solutions existent et sont accessibles à tous. Afin de réaliser des travaux ou d’être conseillé, il est possible de solliciter des professionnels tels que des artisans du bâtiments, des ergothérapeutes ou alors des distributeurs d’aide techniques. Des aides financières existent pour financer les travaux, comme les crédits d’impôts ou des organismes tels que ADIL, SOLiHA ou encore ANAH.

Article rédigé par Catherine Sztal-Kutas – Expert Prévention – Directrice de Calyxis

Sources : Santé publique France – INSERM - Observatoires des AcVC de Calyxis 2018 - Invs : Santé Publique France - Ministère de la solidarité et de la santé : CNSA – déc 2019

Vous avez une question

Une question, une demande de souscription ou un besoin d’information ? Nos équipes sont à votre écoute pour vous aider et vous conseiller.

Téléchargez la documentation

Nous contacter